Histoire et patrimoine

À propos de Prats-de-Carlux

Commune de 557 habitants dénommés : Les Pradins & les Pradines (Population au 1er janvier 2021)

Notre commune se trouve dans le quart sud-est du département de la Dordogne, en Périgord Noir.
Localisée à une dizaine de kilomètres de Sarlat, elle est entourée des communes de Simeyrols, Calviac en Périgord, Sainte Nathalène, Carlux et Saint Vincent le Paluel.

D’un point de vue administratif, Prats de Carlux fait partie du canton de Terrasson-Lavilledieu, de l’arrondissement de Sarlat et de la Communauté de Communes du Pays de Fénelon qui regroupe 19 communes.

carte postale

Relief et géologie

Le terrain communal est très vallonné , formé essentiellement de calcaires du crétacé.
L’altitude du territoire varie entre 100 m (vallée de l’Enea) et 261m (Pech de Clauzel).

Hydrographie

Le ruisseau de l’Enéa forme la limite communale ouest.
Ce cours d’eau d’une quinzaine de kilomètres prend sa source à Proissans et se jette dans la Dordogne à l’ouest de Carsac-Aillac.
Ses deux affluents sont :
– le ruisseau du Merdansou ou Mianon (5,3km)
– le ruisseau de Vedel (1,6 km) qui rejoint l’Enea en face du bourg de Saint Vincent le Paluel

On recense aussi plusieurs petites sources qui alimentent des fontaines, lavoirs ou lacs (fontaine de Vialard, lavoir de la fontaine de Prats…)

Paysage, patrimoine et habitat

Prats de Carlux est une commune à caractère fortement rural, avec une occupation des sols marquée par l’alternance d’espaces agricoles (59%) et d’espaces boisés (41%).
En agriculture, le noyer occupe une place importante.
La forêt est omniprésente et est composée essentiellement de feuillus (chênes pubescent, chêne vert, charme et châtaignier) On trouve aussi quelques pins maritimes.
L’habitat est fortement dispersé en dehors de quelques hameaux.

La vallée de l’Enea (1446ha) est reconnue site d’intérêt pittoresque en raison de ses sites naturels remarquables dans lesquels s’insèrent des bourgs typiques et des demeures traditionnelles. L’inscription de ce site vise à placer l’évolution de ce dernier sous le contrôle de la responsabilité de l’Etat.
Sur Prats-de-Carlux, 455ha de la commune sont concernés. (soit environ 1/3 du territoire communal)

Archéologie

Le site de la commune a bénéficié d’une présence dès la préhistoire. On en retrouve quelques éléments :
– grotte de la Marmite (figurations rupestres découvertes au début des années 1990)
– Pech de Bourre (vestiges et gisement paléolithique connus depuis 1900 et fouillés en 1922 par le préhistorien Denis Peyrony (1869-1954)
– les Gautheries (grottes avec gravures pariétales)

Le Moyen Age est aussi présent :
– Eglise Saint Sylvestre
– manoir du Sirey (15ème – 16ème siècle)

Dans le centre du Bourg se trouvent : la mairie, l’école, l’église, Le Foyer Rural, le cimetière, le lotissement du Claud de Billet.

Une partie de la commune est traversée par le GR6 chemin de grande randonnée.

L’église Saint Sylvestre

Notre village possède une charmante église romane dont l’édifice est attesté dès 1153. Elle est connue sous le vocable de « Santa Mariae de Pratis » elle sera dédiée plus tard à saint Sylvestre, pape sous le règne de Constantin le Grand.

L’édifice se compose d’une nef flanquée de deux chapelles formant les bas-côtés, prolongée d’un chœur rectangulaire à chevet plat, épaulé au Nord d’une sacristie.

L’originalité de l’église Saint-Sylvestre de Prats-de-Carlux est son clocher-mur du XVe siècle s’élevant au-dessus d’un porche du XVIIIe siècle.

Sur la façade occidentale, le clocher-mur est percé de quatre baies plein cintre presque identiques. Quant au portail, il présente trois voussures en arc brisé, retombant sur des colonnettes à chapiteaux de feuillage.

Ce portail est précédé d’un porche, construit ultérieurement. La charpente réalisée à trois pans et coyaux est recouverte de pierres plates : des Lauzes.

 

Ce modèle associant clocher-mur et porche est le seul exemple architectural connu de toutes les églises périgourdines.
 

Restauration du tableau et du retable majeur

Protégés au titre des objets mobiliers inscrits.

église

Réfection des couvertures et du clocher 2013/2015
Architecte du Patrimoine, DPLG : Gaëlle DUCHENE

crucifixion-christ

Restauration du tableau en 2014
par Véronique ROQUES (46090 Lamagdeleine)

La Crucifixion du Christ
Auteur Anonyme XVII siècle
Huile sur toile d’origine végétale : Lin
Œuvre non signée et non datée.
Le Cadre en Noyer du XVII siècle
162cm x 182 cm

a été restauré par Christian SCHMITTER
Ebéniste 46090 Lamagdeleine

La restauration du retable en 2014

Le retable est simple et rustique. Il date du XVIIe siècle et est réalisé en bois sculpté. Peut-être est-il polychrome à l’origine. Il s’articule autour d’un vitrail. Présence d’une polychromie très ancienne en-dessous de la peinture imitant le bois. La baguette basse n’est pas dorée dans sa partie centrale ; cela s’explique par le fait que cette partie était masquée par la gloire d’un tabernacle.

Essence Noyer (3,78m x 4,86m)
Ebéniste : Christian SCHMITTER

Le vitrail de Saint Sylvestre à été restauré et repose dans la baie nord du Chœur.

blason Prats-de-Carlux

Pourquoi notre Blason ?

histoire blason

Par un souci d’identité, nous avons créé un blason pour représenter notre commune de Prats-de-Carlux. Suite à la réfection de l’église, nous avons repris le décor mural qui se trouvait derrière le retable.

Dans cette charmante église romane Santa Mariae de Pratis édifiée en 1153 , il y a certainement eu une alliance entre deux familles nobles (chacun des lions représentés tiennent un côté d’une chartre surmontée d’une couronne ) et nous avons une épée et une masse d’arme dont seuls les chevaliers avaient le droit de disposer.

Et par un souci de laïcité , nous avons retiré la couronne qui représentait l’alliance entre les deux familles nobles (mariage) ou entre deux comtés du Périgord (chevalerie).